NUMETIK AVOCATS prix du jury au concours de l’innovation relation-clients

Elise Guilhaudis est à l’origine de la création du cabinet 2.0 NUMETIK AVOCATS.  Une réalisation récompensée le 21 mars dernier par le prix du jury au Concours de l’innovation des avocats en relation-clients. Ce concours était organisé par le Village de la justice, premier site de la communauté des métiers du droit. Décryptage de cette vision novatrice du métier d’avocat 2.0 et des possibilités de la technologie au service des fondamentaux du métier d’avocat.

Elle y croyait et voilà que c’est arrivé  : le cabinet d’Elise Guilhaudis, NUMETIK AVOCATS, a remporté le prix du jury 2019 du Concours de l’innovation des avocats en relation-clients.

Elise Guilhaudis, prix du jury au Concours de l’innovation des avocats en relation-clients organisé par le Village de la justice.

Les raisons de ce succès? «  Sans doute parce ce que je suis partie d’une page blanche, pour repenser entièrement mon métier,  en adoptant une approche globale et innovante », explique Elise Guilhaudis.

La page blanche

Retour en arrière. C’était il y a deux ans. Elise Guilhaudis travaillait pour un cabinet parisien après avoir exercé dix ans en tant que juriste et responsable juridique salarié de trois groupes d’entreprises successifs. «  J’ai appris sur le terrain ce que peuvent être les besoins juridiques d’une entreprise  ».

Et les réponses apportées par les avocats à ces besoins ne la satisfont pas totalement. Pas plus que celles apportées par les legal tech, sans doute. « J’ai pris conscience d’un décalage grandissant entre les attentes des entreprises d’aujourd’hui et le marché du droit actuel », commente Elise Guilhaudis.
Cette avocate a donc fait le grand saut dans l’inconnu en créant un cabinet d’avocat d’un nouveau genre, adapté aux réalités de la révolution numérique en cours, avec un objectif  en tête : rapprocher l’avocat conseil de l’entreprise.

Le jury a délibéré et annonce son choix… De gauche à droite : Stéphane Baller, Marie-Alice Godot-Sorine, Mélanie Parnot, Sophie Clanchet, Martin Bussy.

Deux ans et beaucoup de travail plus tard, le cabinet NUMETIK AVOCATS propose des services inédits et remarqués par le jury du Village de la justice.

Elle a pour cela décidé de reprendre le chemin de l’université. Après un cursus en droit des affaires, elle a en effet suivi en formation continue un Master 2 en droit du numérique, pour répondre aux nouvelles attentes des entreprises dans ce domaine.

Elle a également travaillé la technique. Et créé une plateforme de services juridiques en ligne accessible depuis www.numetik-avocats.fr qui permet aux entreprises d’accéder facilement à des informations et à des actes juridiques d’avocat. Une plateforme 100 % avocat, qui présente l’avantage, essentiel pour des entreprises en quête de sécurité juridique, d’être conçu par une avocate, a contrario de certaines plateformes legal tech que l’on trouve sur internet et dont l’expertise demeure parfois incertaine.

Le 21 mars dernier, la soirée a été suivie par un public nombreux.

Le numérique au service de la relation humaine

Mais ce n’est pourtant pas uniquement de services numériques dont Elise Guilhaudis a voulu parler lors de sa prise de parole devant le jury, le 21 mars à Paris. « Ce qui compte avant tout pour moi, c’est la relation humaine ; la technologie est un facilitateur, et non une fin en soi. »
Pas question pour elle de remplacer le conseil, le contact humain, la réponse au cas particulier. « Ce rapport humain demeure essentiel et tout ne se réglera pas par le numérique et l’intelligence artificielle  ; simplement, nous avons des technologies à notre disposition dont il serait dommage de se priver. »

Elise Guilhaudis lors de la présentation de son projet innovant.

Les quatre piliers du cabinet NUMETIK AVOCATS

Le 21 mars à Paris, Elise Guilhaudis a présenté les quatre dimensions qui fondent aujourd’hui sa pratique professionnelle.

– L’expertise, tout d’abord. Une évidence pour tout avocat, mais plus encore dès lors qu’il s’agit de faire face au progrès des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle. D’où la formation suivie en droit numérique pour compléter un cursus et une expérience déjà riches pour augmenter son niveau d’expertise.

– L’agilité, ensuite. Car il y a beaucoup à faire en terme d’organisation du travail et méthodes pour gagner en rapidité, efficacité et flexibilité dans la gestion de la relation client (dématérialisation, détachement en entreprise, travail à distance, partages sécurisés de fichiers…).
– Le numérique, en troisième axe. NUMETIK AVOCATS, c’est en effet aussi une plateforme de services juridiques en ligne ou encore une legal tech 100 % avocat.
Sur cette plateforme, l’entreprise trouve une sorte de boîte à outils juridiques :
– des guides et vidéos juridiques en libre-service, classés par thèmes, pour rendre le droit plus accessible aux non-initiés
– des actes juridiques facilement personnalisables que l’on peut commander via la bibliothèque d’actes en ligne Numedoc
– la solution Numepreuv’ qui permet d’enregistrer et donner date certaine à tout fichier important (ex  : PV, compte-rendu, création artistique, etc)
– une solution d’assistance juridique par abonnement pour être suivi et conseillé au quotidien
L’innovation majeure réside sans doute dans le fait que ce logiciel a été conçu par un avocat et qu’il crée une interactivité client dans la réalisation d’actes juridiques. Une entreprise peut y faire l’achat d’un document sur mesure, adapté à ses besoins – un contrat d’apporteur d’affaires, des statuts, etc.

Les finalistes et le jury réunis.

« J’ai conçu de A à Z le logiciel de construction et de génération des documents et je l’ai fait développer par une équipe informatique. Ce logiciel permet à l’avocat d’avoir la maîtrise totale de la rédaction des actes, de la construction des hypothèses et variables, des questionnaires et bandeaux d’information clients. Je peux ainsi créer, modifier, contrôler, valider et publier un acte comme je le veux », explique Elise Guilhaudis.

– L’humain et l’éthique en quatrième et dernière dimension, celle qui est à la base de l’ensemble de la réflexion. De fait, l’originalité de la démarche ne se résume pas à la fiabilité de la technique. La raison d’être de ces nouveaux outils numériques est l’amélioration de la qualité de la relation humaine. Une charte éthique a été élaborée pour guider l’action de NUMETIK AVOCATS autour de valeurs essentielles : transparence, réactivité, proximité, loyauté, confidentialité.
« Grâce au numérique, je rends de nouveaux services juridiques à mes clients tout en gagnant du temps. Je peux ainsi concentrer mon énergie sur la relation humaine, l’expertise et le conseil. Je veux montrer que l’avocat peut devenir le vrai tiers de confiance juridique et numérique des entreprises », analyse Élise Guilhaudis.

L’expertise, l’agilité, le numérique associés à l’humain et l’éthique, c’est le beau projet de NUMETIK AVOCATS. Et si cette approche novatrice avait une valeur excédant largement le seul domaine du droit  ?

Elise Guilhaudis.