La ministre de la Justice reçue par les avocats grenoblois

La ministre de la Justice était en déplacement le 23 octobre à Grenoble. Elle s’est longuement entretenue avec les membres du conseil de l’ordre des avocats du barreau de Grenoble. Une rencontre de travail dans une ambiance studieuse et non moins chaleureuse.

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a fait l’honneur aux avocats de débuter sa visite grenobloise par la maison de l’avocat, le 23 octobre. Plus qu’une simple visite de courtoisie, il s’est agi d’une véritable séance de travail de plus d’une heure et demi.

A l’issue d’une rencontre avec le bâtonnier, Wilfried Samba-Sambeligue, accompagné du président du Conseil national des barreaux, Pascal Eydoux, Nicole Belloubet s’est en effet entretenue avec les membres du conseil de l’ordre des avocats du barreau de Grenoble pour présenter les réformes qu’elle entend conduire. Elle s’est attachée à tracer des perspectives en matière de procédures pénales et civiles, de dématérialisation du fonctionnement de la justice et de réforme de la carte judiciaire.

Les membres du conseil de l’ordre ont pu s’entretenir avec la ministre.

Les avocats membres du conseil de l’ordre ont à leur tour évoqué les questions qui leur tiennent à cœur. La dématérialisation aujourd’hui inaboutie dans certains domaines, l’insuffisance du nombre de magistrats, les moyens de l’aide judiciaire, l’insuffisance du recours aux possibilités alternatives à l’incarcération dans l’exécution des peines, les modalités de la reconnaissance juridique de l’acte d’avocat… autant de points soulevés qui ont suscité l’intérêt de la garde des Sceaux qui a pu apporter précisions et informations.

Nicole Belloubet a notamment insisté sur la démarche de concertation qui va s’engager par le biais de questionnaires que les avocats pourront utiliser dans la perspective de l’élaboration de textes législatifs qui seront examinés par le parlement dans le courant du printemps prochain.

Un entretien qui s’est déroulé dans un climat chaleureux et qui aura permis aux avocats d’indiquer à la ministre de la Justice ce que sont aujourd’hui les préoccupations de la profession.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *