Les flambeaux de la grève

Journée de mobilisation, ce 30 janvier, pour les avocats grenoblois, toujours en grève.

Avec un premier rendez-vous spectaculaire, sur les marches du palais à 13h. Signe du mécontentement de la profession, c’est une forme de manifestation inhabituelle pour les avocats qui avait été choisie : une centaine d’entre eux ont bloqué l’accès du palais de justice pendant trois quart d’heure. A l’issue de ce rassemblement, les avocats sont entrés dans le bâtiment en passant par le sas de contrôle.

La journée de protestation n’était pas achevée puisque les avocats ont ensuite participé à la descente aux flambeaux organisée à Chamrousse. L’objectif pour la station dauphinoise était de battre le record de participants détenu par celle des Arcs avec 2887 skieurs. Ce jeudi 30, ils étaient 1422 à s’élancer sur la piste, lumignon en main.

Le record tient toujours, certes, mais la présence des avocats a marqué l’originalité de la tentative iséroise : il n’est pas courant de skier vêtu d’une robe noire plus commune dans les prétoires que sur les pistes de ski. En robes, arborant un panneau « avocats en grève ».

Les avocats grenoblois en sont à leur quatrième semaine de grève pour protester contre le projet gouvernemental de disparition de leur régime autonome de retraite. Ils dénoncent la perspective d’une augmentation de leurs cotisations retraite qui se traduirait par la disparition des cabinets d’avocat économiquement les plus fragiles. Ce qui entraînerait l’apparition de déserts judiciaires et des difficultés supplémentaires pour l’accès des justiciables à leurs droits.

Les avocats grenoblois participeront à la manifestation nationale prévue ce lundi 3 février à Paris.