La grève confirmée pour une troisième semaine

C’est à l’unanimité que le conseil de l’ordre du barreau de Grenoble, réuni ce 20 janvier, a décidé de la poursuite du mouvement de grève des avocats. Il faisait suite à la décision de principe adoptée en assemblée générale le 16 janvier et à l’échec des discussions engagées au niveau national entre les instances représentatives de la profession et le gouvernement.

Le vote pour la grève lors de l’assemblée générale du 16 janvier.

La grève, engagée le 6 janvier, est donc ainsi prolongée jusqu’au 27 janvier. Au niveau national, une assemblée générale extraordinaire du Conseil national des barreaux se réunira le samedi 25 janvier pour faire le point de la situation.

Le mot d’ordre de grève est général, à l’exception des phases judiciaires où la liberté d’un prévenu peut être remise en cause (comparutions immédiates et juges des libertés et de la détention exclusivement). La défense du mis en cause sera alors assurée collectivement.

Les avocats seront plus particulièrement mobilisés ce vendredi 24 janvier dès 8h30. La matinée sera en effet consacrée aux audiences de rentrée du tribunal judiciaire, du tribunal de commerce et du conseil des prud’hommes. Les grévistes se rassembleront dans la salle des pas perdus du palais de justice, comme il l’ont fait le 17 janvier à l’occasion de la rentrée solennelle de la cour d’appel de Grenoble.

Les avocats protestent contre la disparition de leur régime autonome de retraite et une réforme qui les contraindrait à verser davantage de cotisations sociales pour des pensions inférieures à celles que perçoivent aujourd’hui les avocats retraités.