8 octobre, un forum sur la disruption numérique

Disruption. Le dictionnaire hésite ou même refuse l’obstacle. C’est que l’usage actuel de la disruption est très disruptif au regard de son étymologie originelle de « rupture » ou de « fracture », désormais remisée au placard des définitions cruciverbistes.

Le World trade center de Grenoble. Rendez-vos le 8 octobre à partir de 8h30.

La langue – de celle qui n’est pas encore figée dans les dictionnaires -, lui donne une acception beaucoup plus large. Il y est question de changement, certes, mais de changement global et systémique, pour employer un autre terme dont notre temps a épaissi les sens.

Disruption, le mot a pris son envol dans les nouvelles pratiques du monde de l’entreprise. Et tout particulièrement de l’emploi, disruptif donc, des nouvelles technologies de l’information et de l’intelligence artificielle ; disruptif au sens où cette entrée par la grande porte de l’entreprise modifie non seulement les processus de travail, mais aussi les relations sociales, économiques et culturelles. Un bouleversement majeur, somme toute, qui affecte tous les compartiments du jeu. En même temps.

Et c’est ce qui est en train de se produire. Et qui confère un vif intérêt au prochain forum Ecobiz (un réseau initié par la chambre de commerce et d’industrie) qui aura lieu le 8 octobre au WTC, en partenariat, notamment, avec l’ordre des avocats de Grenoble.

Elise Guilhaudis animera l’atelier consacré aux solutions au service de l’avocat augmenté.

Ce forum, à l’issue d’une conférence inaugurale de Stéphane Mallard, entrepreneur et auteur du best-seller Disruption, se démultipliera en une série d’ateliers, six au total. On y évoquera la transformation des treize métiers de l’immobilier ou le tourisme de demain. On pourra réfléchir à « challenger son activité avec l’IA ».

Les avocats – et les justiciables – seront intéressés par l’atelier qui étudiera « les solutions au service de l’avocat augmenté ». Cet atelier, proposé par la commission entreprises et l’incubateur du barreau, sera animé par maître Elise Guilhaudis, avocate associée Numetik avocats et lauréate du prix de l’Innovation des avocats 2018. Les débats évolueront autour des notions d’automatisation, de justice prédictive, de transformation numérique et de prospective avec, pour chacun des thèmes abordés, la participation d’avocats spécialisés dans chacun de ces domaines.

On trouvera ici tous les renseignements relatifs au forum Ecobiz du 8 octobre prochain ainsi qu’un formulaire d’inscription pour y participer.