Voeux : émotion et détermination

Le bâtonnier présentait ses vœux à la profession, le 12 janvier dernier. Cérémonie au cours de laquelle le bâtonnier Bernard Gallizia a été fait avocat honoraire tandis que Wilfried Samba-Sambeligue, bâtonnier en exercice, appelait les avocats à relever le défi des mutations de « cette très belle profession qui est la nôtre » tout en dressant le riche bilan de l’année écoulée.

Article en version PDF à télécharger ici
L’allocation du bâtonnier à télécharger ici

Lorsqu’une famille se retrouve pour fêter l’un des siens, la petite larme qui point au coin de l’œil n’est jamais très loin. La cérémonie du 12 janvier n’a pas failli à la tradition. C’est que la personnalité qui était au centre de toutes les attentions n’est pas de celle qui laisse indifférent : le bâtonnier Bernard Gallizia était reçu avocat honoraire.

Le bâtonnier Gallizia lors d'une intervention empreinte de beaucoup d'émotion

Le bâtonnier Gallizia lors d’une intervention empreinte de beaucoup d’émotion

Émotion de l’impétrant, bien sûr. Au point qu’il n’apparaissait pas certain qu’il pût achever son allocution, après quelques phrases introductives hésitantes. Mais on connaît la pugnacité de l’avocat. Elle avait été notamment décrite par l’un de ceux qui l’ont accompagné au fil d’une carrière qui a marqué la vie publique grenobloise, maître Delmas. Et sa verve reprenait rapidement le cours de l’exposé d’idées qu’il lui tient à cœur de défendre. Les avocats auront notamment retenu que le bâtonnier Gallizia professe sur l’actualité politique et judiciaire grenobloise des années 90 quelques idées très personnelles. Retenu l’humanité de sa personnalité, également, lorsqu’il rendit hommage à tous ceux qui l’ont accompagné dans sa carrière professionnelle et sa vie familiale.

Un talent qui aide ses contradicteurs à progresser

Car c’est bien l’homme, l’avocat, qui était reconnu et honoré par la profession. Le bâtonnier Samba-Sambeligue se souvenait des audiences où l’un et l’autre échangeaient leurs arguments dans les prétoires : « j’ai beaucoup appris, disait-il, d’abord parce que le talent et la qualité du travail du bâtonnier Gallizia vous contraignent à progresser, ensuite parce que nos rapports ont toujours été extrêmement courtois et enrichissants ». Le bâtonnier Gallizia est désormais avocat honoraire et la présidente de la section grenobloise de leur association des avocats honoraires, maître Marie-Jeanne Montoya, ne manquait pas de lui indiquer qu’il y serait reçu à bras ouverts.

La salle des conférences de la maison de l'avocat avait fière allure, ce 12 janvier.

La salle des conférences de la maison de l’avocat avait fière allure, ce 12 janvier.

Cette cérémonie avait pour cadre les vœux de nouvelle année que présentait le bâtonnier en exercice, Wilfried Samba-Sambeligue. Des vœux que le bâtonnier souhaitait placer sous le signe de l’unité des avocats grenoblois. « Une famille sait être soudée au moment où il le faut et votre présence nombreuse ce soir atteste de nos liens. » Le bâtonnier citait quelques éléments marquants de l’année qui vient de s’écouler, comme l’engagement des avocats pour assister les réfugiés accueillis à Saint-Martin-d’Hères ou les initiatives prises, par exemple aux côtés du monde économique, pour inscrire toujours davantage le barreau dans la vie de la cité. Avec une volonté clairement exprimée à l’endroit du fonctionnement de la justice : « nous respecterons ceux qui nous respecterons ». Il évoquait également les mesures prises pour assurer l’avenir du financement des activités de l’ordre et soulignait : « notre barreau est de ceux qui comptent au niveau national, il est respecté et nous pouvons être fiers du travail que nous accomplissons ensemble ».

Dans une démocratie, le rôle essentiel de la défense

Et il y a à faire. « Notre profession joue un rôle démocratique fondamental, rappelait Wilfried Samba-Sambeligue, quand on commence à s’en prendre à la défense que nous représentons, c’est toute la société qui dysfonctionne et c’est pourquoi nous ne nous résignerons pas, nous ferons valoir ce qui fait l’essence de notre belle profession, notre capacité à nous battre, à faire valoir notre point de vue ».

« Une très belle profession, insistait le bâtonnier, dont le barreau participera à construire l’avenir ; quand on se trouve devant une salle pareille, ça vous donne la force de le faire ». Une intervention que le bâtonnier concluait en saluant les personnels de la maison de l’avocat et en souhaitant à tous une très belle année 2017.

Le bâtonnier Gallizia et son épouse dûment honoré par le bâtonnier Samba­Sambeligue en une soirée marquée par la personnalité et l'engagement de Bernard Gallizia.

Le bâtonnier Gallizia et son épouse dûment honorés par le bâtonnier Samba­-Sambeligue en une soirée marquée par la personnalité et l’engagement de Bernard Gallizia.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *